Le portrait

1988

Expositions photo architecture
Depuis ma découverte de ce moyen d’expression qu’est la photographie, si j’ai privilégié l’être humain, c’est bien pour la richesse des contacts qu’il procure.

Parce qu’il s’installe une véritable communication avec la personne, le portrait permet de capter l’intime. Le sujet se livre et c’est à moi d’être à l’écoute de ce qu’il m’offre et de le saisir avec respect, dans la confidentialité d’un face à face.

Au départ, ce n’est jamais un travail facile et c’est à moi d’installer un climat de confiance pour que la personne accepte de se livrer. Mais dès que ça fonctionne, ce moment de partage devient du bonheur.

Une prise de vue permet aussi au sujet photographié de se découvrir, de prendre confiance en lui.

Presse